La Contraception

Introduction

La pilule aussi appelée contraception orale est crée pour la première fois en 1953. Elle consiste à prendre des comprimés d'hormones que fabriquent naturellement les ovaires.Ces hormones empêchent les spermatozoïdes de passer et peuvent faire croire à la femme qu'elle est déjà enceinte donc elle n'ovule pas. C'est le remplacement du cycle naturel par un cycle artificiel.

La pilule se prend chaque jour pendant 21, 22 ou 28 jours de suite au même moment de la journée. Si la plaquette contient 21 comprimés, on interrompt ensuite 7 jours la prise de la pilule et le 8ème jour on commence une autre plaquette. Si elle contient 28 comprimés (méthode dite continue) on enchaîne les plaquettes.

Il existe trois formes de pilules : tout d'abord, les pilules combinées qui contiennent un progestatif et un oestrogène ; puis, les pilules progestatives microdosées, c'est à dire ne contenant qu'un progestatif ; enfin, les progestatifs utilisés en thérapeutique, c'est à dire que ce sont des contraceptifs quand ils sont pris 3 semaines sur 4 mais un médecin ne peut les prescrire que pour 15 jours donc ils n'empêchent pas l'ovulation alors ils ne sont pas vraiment dit "contraceptifs".

C'est le moyen de contraception le plus utilisé en France.

Définitions

Progestatif Substance artificielle proche de la progestérone dont elle a certains effets et est utilisée comme médicament, par exemple pour la contraception.


Oestrogène : Les oestrogènes sont des stéroides sécrétées par les ovaires , le placenta  et qui interviennent lors de la puberté. Ils sont utilisés en contraception, en cancérologie et pour l'activation de la production maternelle de lait. L'existences des oestrogènes est connue depuis la fin du XIXème siècle. (Depuis peu, on connaît des phyto-oestrogènes, d'origine végétale, qui pourraient mimer l'action des oestrogènes.)

 

Progestérone : La progestérone est une hormone sexuelle synthétisée dans les ovaires ou dans le placenta , elle prépare la muqueuse utérine à la nidation de l'oeuf, en cas de fécondation, et inhibe de nouvelles ovulations lors de la grossesse. Elle a la propriété de bloquer l'ovulation.

 

Stéroides : Importante catégorie de lipides, présents dans le règne animal et végétal (le cholestérol, les vitamines D, et dans les hormones sexuelles: oestrogène et progestérone, testostérone).

 

Hypophyse : Hypophyse est une glande endocrine  qui se trouve dans une petite cavité osseuse à la base du cerveau. Elle produit des hormones. Elle inspirait les scientifiques à l'appeler la « glande maîtresse » du corps, mais aujourd'hui on sait que l'hypophyse est régulée par les hormones (neuro-hormones).

Cet organe existe sous sa forme typique chez tous les vertébrés.

Les étapes de la création de la pilule

En 1920, après la découverte des hormones sexuelles plusieurs scientifiques ont montré que la progestérone freine l'ovulation.

Dans les années 1940, un chimiste britannique Robert Robinson a essayé une synthèse de diverses hormones féminines qui n'a pas aboutie. Au début des années 1950, Grégory Pincus a dirigé un groupe de scientifiques et a commencé à développer une substance à base d'hormones pour simuler la grossesse (une période dans laquelle la femme est presque certaine de ne pas devenir enceinte). Le biologiste Min-Chueh Chang a effectué des expériences sur des animaux de laboratoires avec des progestatifs de composition différente puis un chimiste américain Carl Djerassi a mis au point une progestérone de synthèse.

Tout d'abord les premiers tests ont traité l'infertilité au lieu de prévenir la grossesse. Cependant, ces tests ont démontré que le composé empêchait l'ovulation. Ensuite en 1960, la progestérone a été approuvée comme la première pilule contraceptive.

Les avantages de la pilule

• Elle a une efficacité de 99%.

• Elle régularise les règles et les rend moins abondantes et moins douloureuse.

• Elle ne fait pas grossir.

•Pour les femmes souhaitant un enfant, l'arrêt de la pillule engendre dans 90% des cas une grossesse dans l'année.

•Certaines pilules traîtent les acnés sévères.

Les inconvénients de la pilule

• Elle ne protège pas des Maladies Sexuellement Transmissibles.

• Il faut la prendre tous les jours et pratiquement à la même heure c'est souvent pour cela que certaines femmes choississent un autre moyen que la pillule.

• Elle peut provoquer des nausées, des maux de têtes, des saignements...

• Pour les tabagistes, associer pillule et tabac est très mauvais car cela provoque plus d'accidents cardiovasculaires.

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer un site

Mode d'action

Les pilules combinées agissent par trois mécanismes :

Elles bloquent l'ovulation car la quantité d'hormones qu'elles délivrent dans l'organisme va empêcher la sécrétion par l'hypophyse des hormones de reproduction et donc empêcher les follicules ovariens de se développer.

Les progestatifs modifient l'aspect du mucus du col utérin et le rend imperméable aux spermatozoïdes.

L'endomètre qui tapisse la cavité utérine se modifie et s'amincit, devenant ainsi impropre à la nidation d'un œuf. - Les pilules séquentielles n'agissent qu'en bloquant l'ovulation mais l'endomètre reste épais sous l'influence des oestrogènes. 

 

Lorsque les 21 comprimés de la plaquette de pilule sont pris, un arrêt de quelques jours du traitement est nécessaire pour provoquer une chute de la quantité d'hormone, car c'est cette chute hormonale qui va provoquer les règles (on les appelle hémorragies de privation).